Le Camp des Réfugiés.



Le Courroux des Glaces Partie I.
A Découvrir.



Le Courroux des Glaces Partie II
[Sondage].



Cliquez ici pour rejoindre le Serveur.

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Age Age : 67
Messages : 41
Date d'inscription : 25/07/2017
Nom Nom : Le Devin
Âge : Inconnu
Ethnie : Dieu
Métier Craft : Inconnu
Métier RP : Inconnu
Croyance : Lui même
Clan : L'Ombre de l'Exil
Voir le profil de l'utilisateur

[Résumé] Le Courroux des Glaces Partie I

le Lun 21 Aoû - 17:52




La montée au nord ayant débutée, Evàn et Sveîn passèrent la frontière, trouvant un endroit quelque peu reculé entre plaine et montagne au bord d'une source d'eau... Ils finirent pas êtres rejoints pas Arcadia, la bras droit de la Chiméria qui avait survécu au voile cendré pour ensuite les pister. Cette dernière ayant regroupée des survivants dans les ruines d'Ombre Eden.

Apprenant qu'ils n'étaient alors pas les seuls survivants, le duo à présent devenu trio, décida de descendre vers le sud, rejoignant la brèche par laquelle ils étaient passés pour rejoindre le nord, dans le but de retrouver, ceux qui pouvaient l'êtres...




Le Courroux des Glaces Partie I

Sur place, à la Brèche, ils sauvèrent un des survivants, seul, affrontant des bêtes, il portait le nom de Korto, il semblait être chasseur de son actif, d'apparence robuste, il semblait peu habitué aux combats, et favorisait le travail de la peau et ainsi du cuir. Il rejoignit donc le petit groupe et décida de les aider dans leur recherche.

Afin de guider les possibles autres survivants avant d'aller à leur rencontre à Ombre Eden, ils décidèrent d'allumer un grand feu qui provoquerait une fumée visible dans tout le territoire... Ce qui fut le cas... Le brasier brûlait tandis que son épaisse fumée s'élevait dans le ciel, s'insinuant au milieu des gigantesques statues entre lesquelles ils étaient placés...

Mais l'évidence se produisit rapidement, des sauvages apparurent, attirés par ce feu qui n'était pas de leur fait, chargeant à travers la savane pour attraper les exilés qu'ils jugeaient coupables de tous leurs malheurs... Arcadia qui était déjà blessée, ne perdit pas son légendaire courage et fit face, Evàn à ses côtés, Sveîn se tenant prêt lui aussi, Korto arc en main, se tenait sur la tête renversée de la statue sur laquelle se trouvait le brasier...

Les sauvages se frayèrent un chemin jusqu'à eux, tuant les animaux sur leur passage, finissant par rejoindre le groupe perché, débutant ainsi le premier combat des hommes depuis le voile... Le Corbeau volant au dessus d'eux, poussant des cris semblables à des râles d’exaspérations... Les Exilés réussirent à les repousser, ayant une position en hauteur favorable, la nuit tombant peu à peu, dissimulant la présence de leurs ennemis avant que de multiples torches s'allument à l'unisson, dévoilant des légions face à eux...

C'est alors que les animaux finirent par riposter, Éléphants et Rhinocéros chargèrent les sauvages, mêlant bêtes et hommes dans une bataille sanglante



Dépassés et pris de surprises, les sauvages fuirent vers l'ouest, le soleil se levant sur leur retraite. Les Exilés eux étaient épuisés, à bout, ils venaient de passer une nuit à tenir leur position, les blessures et écorchures se voulant nombreuses, ils prirent le temps de souffler et de se reposer un instant, pansant leurs plaies. Mais ils finirent par voir les sauvages revenir, traversant de nouveau la savane dans le sens inverse, ils semblaient fuir quelque chose d’apparemment plus effrayant que ce qu'ils avaient affrontés plus tôt...

Les survivants se relevèrent alors, prêts à faire face à la nouvelle menace en approche, quand soudain, ils virent l'Ours apparaître, aux côtés d'un petit garçon, ainsi que Volkimar qui était l'un des proches alliés d'Evàn et une étrangère, son imposante masse tachetée de sang...

Ils comprirent rapidement que c'était lui que fuyaient les sauvages, soulagés mais à la fois abasourdis, ils l’accueillirent avec empressement. Lorsque Evàn et Sveîn étaient montés vers le nord aux côtés des deux gamines, l'Ours, lui était resté dans le sud avec l'enfant pour chercher d'autres rescapés.


 
La femme avec lui était tout comme Korto, une exilée qui avait survécu au voile, elle s'appelait Boudica et était quand à elle une guerrière assurée, elle arborait un regard dur et semblait habitée par aucune hésitation, seulement de la méfiance à l'égard de ses nouveaux compagnons.

Mais tandis que les présentations se faisaient, des bruits au loin retentirent sur le sable, semblables à ceux de la fameuse nuit... Le groupe compris alors qu'il devait se hâter et passer la brèche, ils reviendraient chercher d'autres survivants plus tard... En effet, des monstruosités réapparurent, traversant la vaste plaine de sable, bien décidées à en finir avec nos exilés... Ces derniers grimpèrent la corniche, s'apprêtant à passer le tunnel quand L'Ours, envoya l'enfant à Sveîn, restant en bas, il fit tourner sa masse, demandant à l'homme de s'occuper de lui avant d'exploser le crâne d'une hyène décomposée qui cherchait à le mordre, partant vers l'ouest pour faire diversion... Un acte héroïque ou tout simplement déraisonnable, mais qui permit au groupe de fuir vers le nord...



De grandes vallées verdoyantes et rocheuses se trouvaient à présent devant eux, traversant celles-ci vers le nord-ouest, croisant loups, sangliers et même ours ( l'animal ). C'est quand ils parcouraient le flanc d'une colline qu'un cor retentit... Au delà se trouvait un grand village qui visiblement n'était pas en faveur de la venue d'étrangers sur leurs terres... Une traque débuta et les exilés durent forcer le pas dans le but de rejoindre le cours d'eau et ensuite le remonter pour atteindre leur destination.

Sveîn à son tour confia l'enfant au groupe avant de partir faire diversion, mais seulement une partie de leurs poursuivants se firent avoir, continuant de poursuivre la Chiméria et ses camarades, leur faisant barrage au dit cours d'eau, connaissant bien mieux la région et ses détours... Un combat débuta alors, mais ce qui étaient en réalité des nordiques s'étaient trop divisés pour attraper Sveîn et se firent alors tailler en pièces par les exilés, Korto et Evàn veillant sur Arcadia blessée, Boudica faisant preuve d'une grande hargne à l'encontre de leurs ennemis, ces derniers les avaient de toute évidence sous estimés... Le groupe s'échappant dans la brume plus au nord...



Ils finirent enfin par rejoindre le refuge, à la frontière des plaines et des montagnes enneigées, Sveîn, bien que légèrement blessé, finit par les rejoindre après avoir distancé ses poursuivants, du moins, c'est ce qu'il croyait, d'autres arrivèrent dans la foulée mais se firent repousser de la même manière... Une différence toute fois flagrante entre les sauvages qu'ils avaient l'habitude de combattre et ces guerriers robustes du nord, ces dernier n'avaient en rien, peur de la mort voir même de la torture, l'un d'eux se contentant de cracher au visage de son interlocuteur avant de se suicider quand celui-ci tentait de le faire parler...



Après cela, ils étaient enfin débarrassés de leurs assaillants, pouvant enfin jouir d'un repos plus que mérité... Mais le repos fut de courte durée pour certains qui voulaient absolument retrouver le plus de survivants possible mais également l'Ours, bras armé de la Chiméria et rival du Champion.

Sveîn reparti rapidement vers le sud, allant à l'extrémité de celui-ci, la ou les exilés échouent après avoir été libéré de la croix pendant que Evàn, Korto, Boudica, Volkimar et Arcadia poursuivaient le développement du refuge... Ses efforts furent récompensés, la bas, il tomba sur l'Ours qui avait survécu bien que cela n'était pas surprenant. Il était au côté d'une femme qui dormait sous un abris, il l'avait apparemment aidé et s'occupait d'elle. Cette dernière finit par se réveiller, c'était une femme aux nombreuses taches de rousseurs, en accord avec sa chevelure, elle semblait assez distinguée et observatrice, se contentant bien souvent d'écouter la discussion des deux hommes, elle portait le nom de Trissaëlle. Au bout de cette conversation, L'Ours parti en direction de la brèche avec la femme, Sveîn restant pour chercher d'autres exilés.

De nouveau, il fut comme récompensé, une première femme vint à lui, une certaine Hild, ils échangèrent quelques mots et celle-ci finit par repartir ayant bien notée le lieu du refuge au nord. C'était au tour de Vangelina de le rejoindre sur sa petite île sur laquelle il avait allumé des feus, cette femme, Sveîn l'avait déjà rencontré avant la catastrophe et fut heureux de la retrouver, de souvenir, c'était une femme plutôt douce et réfléchit.

Dans le même temps, les habitants du refuge se sentirent observer, remarquant des silhouettes traverser la forêt autour d'eux...

Les heures passèrent et personne d'autre ne rejoint le Champion, tout en sachant qu'il lui fallait rejoindre la brèche avant la nuit, il décida, accompagné de Vangelina de rejoindre les deux autres plus au nord. Après une longue traversée des terres de sables, le groupe se reforma, Sveîn ouvrant la marche, l'Ours la fermant, les deux femmes entres les deux, traversant les grandes plaines d'au delà la brèche.

Mais à leur tour et une fois encore, ils se firent repérer par l'une des tours du village nordique, envoyant de nouveaux chasseurs les traquer... Ils se hâtèrent de rejoindre le refuge, se préparant avec les autres à l'assaut à venir, ce qui ne tarda pas... Des vagues de guerriers sortirent des bois, assaillants le petit village en construction...

Bien que robustes et difficiles à vaincre, les hommes du nord étaient peu nombreux, comme si ils jaugeaient la force des exilés avant de s'en aller, provoquant un feu dans la maison de Volkimar pour couvrir leur fuite...

Le feu fut stoppé, mais le combat fit de nombreux blessés, l'Ours était inconscient, Volkimar et Sveîn dans un piteux état, mais fort heureusement pour eux, Triss et Vangelina s'occupèrent d'eux tout comme Evàn, avant que celle-ci disparaisse mystérieusement dans sa chambre sans un mot...



Le refuge grandit peu à peu et se remplit progressivement d'exilés venus du sud... Mais les habitants de ces terres, en total désaccord avec cela, connaissent à présent le lieu d'habitation de ceux qui semblent êtres devenu, leurs proies... Les exilés devront faire preuve d'habiletés si ils comptent survivre sur ces nouvelles terres... Tout aussi accueillantes que les anciennes et peut-être même, plus dangereuses, dirigé par un chef ou un roi d'apparence hostile...








Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum